Journal (1932-1943): Les révélations inédites de l’ambassadeur russe à Londres

Présentation de l’éditeur

Les purges et la terreur installées par Staline dans l’Union soviétique des années 1930 ont découragé, chez la majorité des officiers gouvernementaux, toute velléité de témoignages écrits. Le journal tenu avec une remarquable assiduité par Ivan Maïski entre 1932 et 1943 fait figure d’exception.

Exhumé à Moscou par Gabriel Gorodetsky, ce document exceptionnel consigne les conversations diplomatiques et mondaines sur les tensions de l’entre deux-guerres en Angleterre et en Europe, l’apaisement de l’ère de Munich, les négociations menant à la signature du pacte entre Ribbentrop et Molotov, l’ascension de Churchill au pouvoir, l’invasion de la Russie par l’Allemagne et l’orageux débat à propos de l’ouverture d’un second front.

La densité historique de ces événements mise à part, c’est la personnalité envoûtante de l’Ambassadeur autant que l’importance de sa mission diplomatique qui fascinent. Dans son proche entourage, on croise de célèbres politiciens (dont Churchill, Chamberlain, Eden et Halifax ou encore Laval et de Gaulle), des barons de la presse (Beaverbrook), des ambassadeurs (Joseph Kennedy), des intellectuels (Keynes, Sidney et Beatrice Webb), des écrivains (George Bernard Shaw, H. G. Wells), sans oublier les membres de la royauté.

Une période charnière, l’intrication de pratiques d’influence, de rivalités et d’étonnantes alliances, encore largement méconnues du public.

Leave a Reply